Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

mercredi 3 mars 2021 à 18h30

CNRR 80 : aucune confiance à Macron, poursuivre et amplifier la résistance

Depuis des mois, une campagne de terreur se mène pour appeler à l'union sacrée derrière le gouvernement, au prétexte de la crise sanitaire.

Ci-joint un article d'Informations Ouvrières qui revient sur l'injonction du gouvernement aux organisations syndicales, sur leurs responsabilités à faire respecter les règles sanitaires édictées par le gouvernement ! Est ce là leur rôle ?

Confinement, couvre feu, décret sur le fichage d'opinion, interdiction de filmer les violences policières... La spirale vers le régime autoritaire s'accentue alors que la politique meurtrière du gouvernement est rejetée partout. On lira également en PJ une pétition initiée par des syndicalistes CGT FO SUD et FSU pour demander le retrait sur le décret de fichage d'opinion. A Amiens, comme le rapporte l'article du Courrier Picard en PJ, les médecins du service de réanimation sont en grève, et réclament l'ouverture de lits supplémentaires. Ils ont raison !

Car Macron a beau nous dire "Nous sommes en Guerre" cette guerre se mène contre nous. Il annonce le report des soins, la fermeture d'hôpitaux... Mayotte qui est reconfinée, n'a que 7 lits de réanimation !
Pour ne pas avoir à nous soigner, pour continuer à liquider nos droits, nos services publics, l'hôpital public développé après guerre grâce au financement issu des ordonnances de 45, ce gouvernement nous fait la guerre.

Partout, appuyer les processus de résistance à la politique du gouvernement Macron, auquel aucune confiance ne saurait être accordée.
Partout mettre en discussion, impulser le refus de l'Etat d'urgence sanitaire, qui n'a de sanitaire que le nom.

Voilà l'objectif que se fixe de discuter notre comité local CNRR 80 dans sa réunion du mercredi 3 mars à 18H30, en visio sur jitsi

https://meet.jit.si/cnrr80

Source : message reçu le 20 février 20h