Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

jeudi 20 février 2020 à 14h

4 parties : 1 2 3 4

Manif interpro retraites - Le retrait, point !

🚨 JEUDI 20 FÉVRIER : prochaine journée nationale de #greve et de manifestations à l'appel de l'intersyndicale pour obtenir le #retrait du projet de contre -réforme des retraites !! 🚨

AMIENS :

- Assemblée Générale des étudiant-es mobilisé-es, qui bloquent et/ou occupent la faculté des arts depuis le 6 février dernier :
rdv 11h, faculté des Arts

- Assemblée Générale unitaire des personnels et des étudiant-es de l'enseignement supérieur en lutte :
rdv 12h, Citadelle d'Amiens (amphi C001)

- MANIFESTATION UNITAIRE ET INTERPRO :
rdv 14h, Maison de la Culture !

Mais aussi :
- Abbeville : manifestation rdv 10h, bvd Vauban
- Friville-Escarbotin : manifestation rdv 10h, place Jean Jaurès

Page Facebook

Organisé par CGT Amiens UL Ville, FSU 80, FSE Amiens Picardie


1 2 3 4


1 2 3 4

COMMUNIQUÉ DÉPARTEMENTAL de l'intersyndicale CGT, FO, CNT-STE, Solidaires, FSU, UNEF, FSE du 17 février 2020 :

UN REJET UNIVERSEL : RETRAIT, UN POINT C'EST TOUT !

Largement majoritaire et de plus en plus confortée, l'intersyndicale, CGT ; FO ; F.S.U ; SOLIDAIRES ; FSE ; UNEF, renouvelle son exigence du retrait du projet de réforme des retraites. Le rejet de ce texte est grandissant :
• Les différentes institutions et caisses de sécurité sociale ont désormais rendu leur avis sur le projet de loi retraites. Et ils sont affligeants pour le gouvernement, aucune des consultations, de la CNAV à la CNNCEFP, n'est de nature à encourager à poursuivre le projet présenté. Bien au contraire.
• Le Conseil d'État a rendu un avis d'une violence extraordinaire, pointant des insuffisances, des lacunes et des problèmes institutionnels. Du jamais vu !
• Le Conseil Supérieur de la Fonction Militaire a lui aussi rendu un avis négatif. Un fait rare !
• 100 % des barreaux et pratiquement toutes les professions libérales sont opposées et toujours en lutte contre le projet.
• Les salariés du public et du privé prennent des initiatives multiples pour manifester leur opposition à ce projet. Le monde de l'éducation donne un bel exemple d'unité intergénérationnelle puisque la mobilisation concerne tout autant personnels, lycéens et étudiants.
• Les experts de tout bord et de toute tendance se rejoignent tous dans l'analyse très critique du projet, confirmant les 3 rapports à charge de l'Institut de la Protection Sociale, y compris les inspirateurs de l'idée de régime universel qui viennent de dénoncer les impasses et les incertitudes du texte annexé au projet de loi actuellement examiné à l'Assemblée Nationale.
• L'opinion publique, dont le fort soutien aux opposants n'a fait que croître, confirme dans toutes les enquêtes récentes très majoritairement le désaveu.

Et pourtant le gouvernement s'entête :
• Il est sourd à la contestation massive de la grande majorité de la population.
• Il n'a pas éclairci les innombrables points obscurs du projet
• Il n'a pas de solution pour juguler le déficit créé par les exonérations de cotisations décidées par ce même gouvernement
• Il bafoue le débat démocratique en présentant un projet incomplet et mensonger et ce dans une urgence parlementaire que rien ne justifie.
Jusqu'où ira ce gouvernement, jusqu'où devrons-nous aller ?

Renforcée par tous ces soutiens unanimes, l'intersyndicale, CGT ; FO ; F.S.U ; SOLIDAIRES ; FSE ; UNEF, demeure déterminée et convaincue du bien fondé de poursuivre la mobilisation tout le temps nécessaire sur l'ensemble du territoire et parallèlement de renforcer l'information pour rétablir la vérité jusqu'au retrait de ce projet inutile et dangereux.
Les cheminots, les salariés de la RATP l'ont démontré : à deux secteurs en grève reconductible ils ont paralysé le pays. C'est donc cette grève pour gagner qu'il nous faut organiser.
L'intersyndicale se réunira au plus vite pour décider de la suite et notamment de l'interpellation des parlementaires.

MANIFESTATIONS LE JEUDI 20 FÉVRIER :
- AMIENS : 14 H devant la Maison de la Culture
- ABBEVILLE : 10 H Boulevard Vauban
- FRIVILLE-ESCARBOTIN : 10 H Place Jean Jaurès

* Le 8 mars journée internationale de Lutte pour les droits des femmes serra l'occasion de mettre les focus sur les conséquences de cette réforme dont les femmes sont les premières victimes.


1 2 3 4

COMMUNIQUE DE L'INTERSYNDICALE NATIONALE DU 6/02/2020 - CGT, FO, FSU, Solidaires, FIDL, MNL, UNEF, UNL :

LE RETRAIT, POINT.

Les journées des 5 et 6 février ont été de nouveaux temps forts de mobilisations et de grèves, de la jeunesse et des salarié.es.

Chaque semaine et ce depuis le 5 décembre, des A.G se multiplient sur les lieux de travail, dans les lycées et universités malgré les diverses pressions. En aucun cas la réponse à la crise sociale ne peut être une répression à l'encontre de celles et ceux qui expriment un désaccord.
Chaque jour des actions et des initiatives sont organisées dans tous les territoires. Le rejet de la réforme et la détermination d'obtenir le retrait sont intacts et se propagent de manière inéluctable.

Notre intersyndicale partage et porte des propositions sur le financement et l'amélioration de notre système de retraite solidaire et intergénérationnel. Elle travaille à l'organisation d'une contre-conférence nationale courant mars, déclinée localement, pour débattre largement et publiquement des solutions et propositions envisageables pour un projet sérieux d'amélioration des régimes de retraite.
De même, au-delà de l'opinion publique défavorable au projet de réforme, les différentes caisses de retraites comme les institutions, dont la plus haute, celle du Conseil d'État, ont toutes acté un avis critique voire négatif. Continuer à vouloir imposer ce projet relève de la part du gouvernement d'un vrai déni de démocratie.

Nos organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires, FIDL, MNL, UNL et UNEF sont persuadées que cette mobilisation inédite et historique vaincra.
Elles appellent au renforcement et à la continuité de la mobilisation et de la grève là où les salarié.es le décident. Elles engagent à tenir des AG, à poursuivre durant la période à venir des actions diverses de mobilisations et d'informations larges de la population, à multiplier les initiatives locales et interprofessionnelles pour créer les conditions d'une journée d'ampleur.
Elles appellent à préparer d'ores et déjà de nouveaux temps forts de mobilisation, autour du 8 mars, journée internationale de lutte pour les droits des femmes. Elles seraient effectivement les plus grandes perdantes, avec ce projet de loi sur les retraites.

C'est dans ce contexte de mobilisation continue que nos organisations syndicales et de jeunesse, appellent l'ensemble de la jeunesse, des salarié.es, des privé.es d'emploi, des retraité.es à une nouvelle journée de convergence de grèves et de manifestations le 20 février.
L'intersyndicale se réunira le 20 février pour définir les suites.

Montreuil, le 6 février 2020.

Source : https://www.facebook.com/events/1010225612692…
Source : message reçu le 9 février 20h