Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

mardi 20 novembre 2018 à 17h30

Mobilisation contre les LGBTPhobies à Amiens

Depuis plusieurs semaines, presque quotidiennement, des agressions lesbophobes, gayphobes, biphobes ou transphobes se succèdent sur l'ensemble du territoire. Dégradations, insultes, agressions physiques, elles sont relayées par les victimes elles-même, sur les réseaux sociaux ou dans les médias.

Pour soutenir les victimes et exiger des pouvoirs publics des mesures concrètes contre les LGBTphobies et en faveur de l'égalité des droits, les associations françaises se mobilisent et le collectif IDAHOT d'Amiens aussi ! Après un grand rassemblement à Paris le 21 octobre, les autres villes réagissent et s'inscrivent dans un mouvement national contre les violences faites aux personnes LGBTQI+.

Les mesures concrètes attendues comprennent :
> le lancement par le Gouvernement d'une campagne de sensibilisation nationale sur les LGBTphobies et ses effets.
> la mise en place d'une formation initiale obligatoire sur la prévention des LGBTphobies pour les professeur.e.s, magistrat.e.s, policièr.e.s et gendarmes.
> l'adoption d'une circulaire conjointe des ministères de la Justice et de l'Intérieur rappelant l'arsenal législatif sur les LGBTphobies.

Rappelons que près de 6 personnes LGBT sur 10 adaptent leur comportement pour éviter injures ou agressions LGBTphobes et 1 personne LGBT sur 2 a déjà fait l'objet d'insultes ou d'injures homophobes (enquête Ifop réalisée pour la Fondation Jean Jaurès et la DILCRAH, juin 2018).

A quelques semaines des débats parlementaires sur l'extension de la PMA, nous nous inquiétons de voir resurgir des propos et slogans particulièrement violents à l'égard des familles homoparentales et des personnes LGBT. En 2012/2013, l'hystérisation du débat public sur le mariage pour tous avait entraîné une multiplication par trois des témoignages d'agressions homophobes tant verbales que physiques (Rapports sur l'homophobie 2013 et 2014 de SOS homophobie).

Le 20 novembre est aussi la Journée internationale du souvenir Trans. Elle est célébrée depuis 1998, en souvenir de l'assassinat de Rita Hester à Boston et par la suite de toutes les personnes trans assassinées ou qui se sont suicidées à cause de la transphobie ( en France le suicide de Lucie-Anne le 6 août 2018 et le meurtre de Vanessa Campos le 17 août 2018). Souvenons nous des violences dûes aux discriminations et luttons face à celles-ci.

Nous appelons toutes les personnes pour qui la haine homophobe, lesbophobe, biphobe et transphobe n'ont pas leur place dans la République à nous rejoindre le 20 novembre à Amiens dès 17:30 place Gambetta

Depuis plusieurs semaines, presque quotidiennement, des agressions lesbophobes, gayphobes, biphobes ou transphobes se succèdent sur l'ensemble du territoire. Dégradations, insultes, agressions physiques, elles sont relayées par les victimes elles-même, sur les réseaux sociaux ou dans les médias.

Pour soutenir les victimes et exiger des pouvoirs publics des mesures concrètes contre les LGBTphobies et en faveur de l'égalité des droits, les associations françaises se mobilisent et le collectif IDAHOT d'Amiens aussi ! Après un grand rassemblement à Paris le 21 octobre, les autres villes réagissent et s'inscrivent dans un mouvement national contre les violences faites aux personnes LGBTQI+.

Les mesures concrètes attendues comprennent :
> le lancement par le Gouvernement d'une campagne de sensibilisation nationale sur les LGBTphobies et ses effets.
> la mise en place d'une formation initiale obligatoire sur la prévention des LGBTphobies pour les professeur.e.s, magistrat.e.s, policièr.e.s et gendarmes.
> l'adoption d'une circulaire conjointe des ministères de la Justice et de l'Intérieur rappelant l'arsenal législatif sur les LGBTphobies.

Rappelons que près de 6 personnes LGBT sur 10 adaptent leur comportement pour éviter injures ou agressions LGBTphobes et 1 personne LGBT sur 2 a déjà fait l'objet d'insultes ou d'injures homophobes (enquête Ifop réalisée pour la Fondation Jean Jaurès et la DILCRAH, juin 2018).

A quelques semaines des débats parlementaires sur l'extension de la PMA, nous nous inquiétons de voir resurgir des propos et slogans particulièrement violents à l'égard des familles homoparentales et des personnes LGBT. En 2012/2013, l'hystérisation du débat public sur le mariage pour tous avait entraîné une multiplication par trois des témoignages d'agressions homophobes tant verbales que physiques (Rapports sur l'homophobie 2013 et 2014 de SOS homophobie).

Le 20 novembre est aussi la Journée internationale du souvenir Trans. Elle est célébrée depuis 1998, en souvenir de l'assassinat de Rita Hester à Boston et par la suite de toutes les personnes trans assassinées ou qui se sont suicidées à cause de la transphobie ( en France le suicide de Lucie-Anne le 6 août 2018 et le meurtre de Vanessa Campos le 17 août 2018). Souvenons nous des violences dûes aux discriminations et luttons face à celles-ci.

Nous appelons toutes les personnes pour qui la haine homophobe, lesbophobe, biphobe et transphobe n'ont pas leur place dans la République à nous rejoindre le 20 novembre à Amiens dès 17:30 place Gambetta

Page Facebook

Organisé par Flash Our True Colors, Association Translucide, Collectif Idahot Amiens, Les Bavardes et SOS homophobie - Délégation Picardie

Source : https://www.facebook.com/events/2180545762267…
Source : message reçu le 3 novembre 22h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir